Accueil Blog Voiture électrique Sony : la production n’est pas envisageable

Voiture électrique Sony : la production n’est pas envisageable

Le nouveau marché automobile axé sur les véhicules à émissions nulles ou 100 % électriques est attrayant pour beaucoup. Parmi les entreprises technologiques qui s’intéressent au nouveau rivage des quatre roues (Apple), on trouve Sony, qui a dévoilé sa vision de la voiture du futur au CES de l’année dernière. Le concept baptisé Sony Vision-S, présentait un véritable groupe motopropulseur électrique et des lignes fluides, élégantes et aérodynamiques empruntées un peu à Tesla et un peu à la nouvelle Porsche Taycan.

Mais Sony a été clair dès le départ, depuis que les voiles cachant la carrosserie du  » concept  » dissimulaient encore l’idée d’une nouvelle voiture électrique :  » nous ne produirons pas de voitures électriques « . Alors comment expliquer la présence d’un concept aussi bien ficelé ? Sony a précisé que la voiture qu’elle a amenée au salon a servi de scène idéale pour présenter ses futures technologies qui pourraient être appliquées à d’autres voitures d’autres marques.

Un laboratoire technique avant tout

Pourtant, l’idée de produire des voitures électriques ne semble pas vouloir quitter l’esprit des hauts responsables de Sony. « Nous ne savons pas ce que l’avenir nous réserve dans le domaine de l’automobile. Pour l’instant, nous sommes encore en phase de développement « , a déclaré Izumi Kawanishi, vice-président exécutif de Sony. « Nous devons encore déterminer si nous pouvons produire de nouveaux moyens de mobilité durable ou contribuer à sa croissance à l’aide de nos appareils. »

Selon toute vraisemblance, Sony se concentrera sur la production de la technologie nécessaire pour rendre la voiture électrique de demain plus intelligente et plus confortable, peut-être en fournissant aux passagers d’une voiture à conduite autonome confortable, tout ce dont ils ont besoin en termes de divertissement multimédia, avec des écrans, des systèmes audio et des consoles de jeux de pointe. Izumi Kawanishi lui-même reprend l’idée : « Il y a beaucoup de contenu, des films à la musique en passant par les jeux vidéo, et nous devons utiliser ce contenu pour enrichir la technologie des véhicules. Donc le mariage ne se fera pas. »

Mais il n’est pas certain que dans les prochaines voitures électriques et à conduite autonome, on ne puisse pas s’attendre à un salon super-technologique et douillet avec la marque Sony.