Accueil Blog Renault Megane électrique : la production est suspendue en raison d’une pénurie...

Renault Megane électrique : la production est suspendue en raison d’une pénurie de composants

Renault a été contraint de suspendre temporairement la production de sa Megane E-Tech électrique dans son usine de Douai, en France. Les opérations ont été arrêtées le 14 avril et le fabricant a l’intention de relancer la production le 25 avril. Pourquoi cette décision ?

Apparemment, elle est due à la fameuse crise d’approvisionnement en composants, qui a été exacerbée par de nouveaux blocages de la production par les fournisseurs en Chine, qui sont aux prises avec de nouveaux blocages en raison de l’augmentation des contagions du dangereux virus. Selon le fabricant français, le problème concerne principalement les composants essentiels des batteries.

La crise des semi-conducteurs, exacerbée par les mesures de blocus dans plusieurs régions de Chine, exerce une pression sur l’approvisionnement de Megane E-Tech Electric en composants, notamment en composants de batteries.

Bref, une situation complexe qui entraînera une série de retards dans les livraisons de la nouvelle voiture électrique française. Les premières unités déjà produites arriveront à temps, début mai, comme prévu initialement. Toutefois, les livraisons de nouvelles unités de la voiture électrique, qui n’a pas encore été construite, seront retardées en raison de l’arrêt de la production.

D’autres constructeurs concernés

Il ne reste plus qu’à attendre de voir si le problème d’approvisionnement sera résolu ou si la production risque ensuite de subir de nouveaux arrêts. Renault n’est pas le seul à avoir connu des problèmes en raison des nouveaux blocages imposés aux usines en Chine. Les activités de la Gigafactory de Tesla ont été interrompues à plusieurs reprises, si bien que l’entreprise américaine va désormais autoriser ses employés à dormir à l’intérieur de l’usine afin de créer une sorte de « système en circuit fermé » pour assurer la production.

Compte tenu de l’importance de la Megane E-Tech Electric dans les plans de croissance de Renault, c’est un problème sérieux. Apparemment, l’usine de Cléon, où sont produits les moteurs électriques, ne fonctionne pas à plein régime depuis mars.