Accueil Blog Porsche Macan électrique : plus de 600 ch et une batterie de...

Porsche Macan électrique : plus de 600 ch et une batterie de 100 kWh

Le Porsche Macan électrique arrivera dans le courant de l’année 2024 et sera un modèle très important pour la stratégie d’électrification du constructeur allemand. Pour ce SUV alimenté par batterie, le constructeur utilisera toute l’expérience acquise avec la Taycan et présentera la nouvelle plateforme PPE qui a été développée en collaboration avec Audi. Lors d’un entretien avec Autocar, Porsche a partagé de nouveaux détails intéressants sur le groupe motopropulseur de sa nouvelle voiture à batterie.

Architecture 800V

Les tests du SUV électrique se poursuivent. Le Macan électrique, comme nous l’avons vu, a également été la vedette de plusieurs photos espions. La voiture, comme nous l’avons mentionné précédemment, sera basée sur la nouvelle plate-forme PPE qui supporte une architecture 800 V. Cela permettra une recharge à ultra-haute puissance (jusqu’à 270 kW) afin de minimiser le temps nécessaire à une charge complète à partir d’une station HPC DC.

Le SUV électrique aura un groupe motopropulseur composé de deux moteurs électriques synchrones à aimant permanent. Comparées à celles que l’on trouve aujourd’hui dans la Taycan, ces unités ont été perfectionnées pour être plus efficaces. Le Macan électrique sera proposé en différents niveaux de puissance. Le modèle le plus performant développera environ 610 ch avec un couple impressionnant de 1 000 Nm.

Les chiffres exacts et toutes les versions disponibles ne seront bien sûr annoncés qu’au moment du dévoilement. Le pack batterie aura une capacité d’environ 100 kWh afin d’assurer de longues distances. Cependant, Porsche n’a donné aucune indication sur la gamme pour le moment.

Une véritable Porsche ?

Porsche a assuré que le Macan électrique sera une véritable Porsche en termes d’expérience de conduite. La voiture sera équipée de ce que le constructeur appelle un « essieu arrière performant« . Elle sera également dotée d’un essieu arrière orientable (jusqu’à 5 degrés), d’une direction 15 % plus directe que celle de la Taycan et d’une suspension multibras à l’arrière.

La répartition des masses sera de 48 % à l’avant et de 52 % à l’arrière. Compte tenu du poids de la voiture, qui ne sera certainement pas limité (surtout si l’on considère le pack de batteries de 100 kWh), il sera très intéressant de comprendre les réglages que Porsche aura créés pour rendre le SUV aussi  » agile  » que possible entre les virages.

Nous pourrons découvrir ce détail et d’autres dans les mois à venir, car les débuts de cette voiture sont encore loin.

Photos : Autocar

4.5/5 - (2 votes)