Accueil Blog Porsche expérimente le V2G (recharge bidirectionnelle) sur des Taycans

Porsche expérimente le V2G (recharge bidirectionnelle) sur des Taycans

On parle de plus en plus de la recharge bidirectionnelle des voitures électriques, c’est-à-dire de la possibilité d’injecter l’énergie des batteries dans le réseau électrique lorsque la voiture n’est évidemment pas utilisée. Il s’agit d’une solution qui pourrait, à l’avenir, permettre d’utiliser l’énergie des voitures électriques pour stabiliser le réseau électrique aux heures de pointe. Une nouvelle intéressante à ce sujet est liée à la Porsche Taycan.

Le constructeur automobile allemand, en collaboration avec le gestionnaire du réseau de transport TransnetBW et la société de conseil Intelligent Energy System Services (IE2S), a réalisé un essai pilote qui a confirmé qu’un parc de plusieurs voitures pouvait fonctionner comme une « centrale électrique virtuelle » et fournir une partie de la puissance dite de régulation, qui compense les fluctuations du réseau électrique.

Expérimentation

Pour l’occasion, cinq Porsche Taycan ont été utilisées, qui ont été connectées au réseau électrique via le Porsche Home Energy Manager (HEM), à la fois dans un environnement domestique et dans des conditions de laboratoire. Auparavant, les experts de Porsche Engineering avaient adapté le logiciel de ces unités de contrôle au test sur le terrain. À propos de cet essai, Lutz Meschke, président de la division Finances et informatique de Porsche, a déclaré :

Je suis très heureux de pouvoir participer à ce projet :La technologie de charge de la Porsche Taycan et nos produits Home Energy Manager et Mobile Charger ont un grand potentiel pour l’avenir. Cela a été démontré par l’essai pilote. Un tel système de mise en commun peut être utilisé non seulement pour le marché de l’énergie de régulation, mais des solutions plus larges pour la recharge verte et d’autres applications « Vehicle to grid » sont également envisageables. En outre, si, à l’avenir, les voitures électriques peuvent injecter dans le réseau l’électricité produite, par exemple, par des systèmes photovoltaïques privés et contribuer ainsi à l’expansion des énergies renouvelables, cela augmentera encore l’acceptation de la mobilité électrique.

Porsche explique qu’avec l’augmentation des énergies renouvelables, même lorsque « le soleil et le vent ne sont pas disponibles« , le réseau électrique devra toujours être en équilibre. Dans ce contexte, la possibilité pour les voitures électriques d’injecter l’énergie de leurs batteries dans le réseau pourrait être particulièrement utile. En outre, les propriétaires de voitures électriques pourraient être récompensés financièrement pour leur contribution.

L’élément central de la communication des données dans l’essai pilote est un système de mise en commun basé sur le cloud développé par IE2S. Ce système coordonne les processus de charge des voitures électriques en traduisant les puissances de contrôle de l’opérateur du réseau en signaux spécifiques aux voitures, qui contrôlent les processus de charge en temps réel. En outre, le système de mise en commun régule le transport bidirectionnel de données à haute fréquence et synchronisées dans le temps. À des fins d’essai, le système de mise en commun a été connecté à la principale ligne de commutation de TransnetBW à Wendlingen, près de Stuttgart.

Grâce à cet essai, Porsche a pu évaluer le potentiel de ses voitures électriques également dans le domaine des solutions « vehicle-to-grid« .