Accueil Blog NIO ouvre sa première usine en Europe en Hongrie

NIO ouvre sa première usine en Europe en Hongrie

Le plan d’expansion de NIO en Europe ne consiste pas seulement à débarquer sur quelques marchés pour vendre ses voitures électriques. En effet, le constructeur automobile chinois a annoncé que sa première usine de production hors de Chine ouvrira en Hongrie en septembre. Cette usine sera située dans la province de Pest. Appelée NIO Power Europe Plant, l’usine aura une superficie de 10 000 mètres carrés. Il convient de noter qu’il ne sera pas utilisé pour construire des voitures électriques.

Cette usine produira des stations d’échange de batteries pour le marché européen et les pièces détachées correspondantes. Elle disposera également d’un département de recherche et développement.

Accélérer l’échange de batteries en Europe

Avec cette usine, NIO dit vouloir donner un nouvel élan à la construction de stations d’échange de batteries dans les pays européens où elle compte s’implanter. Comme nous le savons, NIO est déjà présente en Norvège depuis un certain temps, où elle travaille également à la mise en œuvre des premières stations d’échange de batteries, qui semblent avoir été bien accueillies par ses premiers clients européens.

Le constructeur entend également étendre sa présence en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suède et au Danemark au cours du second semestre de cette année, en proposant tous ses services, y compris l’échange de batteries. Pour poursuivre sa stratégie, NIO a donc besoin d’une usine où elle pourra produire tous les composants de ses stations d’échange de batteries.

La nouvelle usine montre également l’importance pour NIO du marché européen dans lequel elle investit massivement. Il ne reste plus qu’à attendre des nouvelles sur les débuts du constructeur sur les autres marchés du Vieux Continent et à voir comment les ventes vont évoluer et comment des services comme l’échange de batterie seront appréciés à long terme.