Accueil Blog NIO eT7 : la berline électrique chinoise avec 1000 km d’autonomie

NIO eT7 : la berline électrique chinoise avec 1000 km d’autonomie

NIO avait promis beaucoup de nouvelles lors de son NIO Day et c’est ce qu’il a fait. En plus du lancement de sa nouvelle berline électrique ET7, le constructeur chinois a présenté la station 2.0 pour son service « d’échange de batterie« , le nouveau bloc de batteries à semi-conducteurs de 150 kWh qui sera lancé en 2022 et un système de conduite autonome avancé qui sera présenté sur sa nouvelle voiture. Lors de la présentation de la berline électrique, les comparaisons avec Tesla n’ont pas manqué.

Nio eT7 : une batterie de 150 kWH

La berline électrique NIO eT7 est le nouveau fleuron du constructeur chinois, un modèle qui vise à se comparer directement en termes de contenu et de performances avec la Tesla Model S. Ses mesures sont importantes puisqu’elle mesure un peu plus de 5 mètres de long avec un empattement de plus de 3 mètres. Cela permet cependant d’avoir beaucoup de place à bord. Vous pouvez déjà la réserver et les livraisons commenceront au premier trimestre 2022.

Pour l’instant, des batteries de deux niveaux de capacité différents seront disponibles : 70 kWh et 100 kWh. A l’avenir viendra aussi la 150 kWh annoncée à grand renfort du NIO Day (densité 360 Wh/kg). Avec la future batterie de plus grande capacité, la voiture électrique pourra parcourir plus de 1 000 km. Avec le bloc de 70 kWh, l’autonomie est de plus de 500 km. Une autonomie qui passe à plus de 700 km avec le pack de batteries de 100 kWh. Attention, cependant, ce sont des valeurs selon le cycle du NEDC, donc assez peu précises.

Aérodynamisme et technologies

Le cockpit de la NIO eT7 est un concentré de technologies issus du monde des PC et des smartphones : module 5G, Wi-Fi 6, Bluetooth 5.2 en plus du système audio surround 7.1 avec 23 haut-parleurs et la technologie V2X.

L’aérodynamique a été soignée jusque dans les moindres détails pour rendre la voiture aussi efficace que possible. Le CX est de 0,23. Le grand toit en verre, qui amplifie la sensation d’espace à l’intérieur de la voiture, est également très agréable. En ce qui concerne l’intérieur, le style est minimaliste avec un écran de 10,2 pouces derrière le volant pour l’instrumentation (Smart Cockpit de deuxième génération) et un écran AMOLED vertical de 12,8 pouces pour l’info-divertissement.

La berline électrique pourra compter sur un double moteur électrique, celui de l’avant de 180 kW et celui de l’arrière de 300 kW. Au total, il y aura 480 kW et 850 Nm de couple disponibles. La performance est excellente puisque l’exercice du 0 à 100 km/h prendra 3,9 secondes seulement.

Conduite autonome

La NIO eT7 présente en premier lieu les autres grandes nouvelles annoncées lors de la NIO Day. Le véhicule, en effet, sera équipée de la « conduite autonome NIO » qui, dans les intentions, devrait pouvoir garantir une véritable conduite autonome capable de faire passer la voiture d’un point A à un point B sans problème. Pour atteindre cet objectif, la voiture dispose d’une série de capteurs à ultrasons (12 au total), d’un radar mmWave 5x, d’un LiDAR et du NIO Aquila, une caméra avant de 8 MP (la voiture en a 11 au total) qui permet au système de reconnaître les véhicules à une distance allant jusqu’à 687 mètres et les piétons jusqu’à 223 mètres.

En comparaison, Tesla, avec sa caméra de 1,2 Mégapixels, atteint respectivement 229 et 74 mètres. La plate-forme est complétée par un double système GPS+IMU pour la redondance.

Plateforme Adam

La NIO eT7 intégrera également la plateforme de supercalcul qui a été décrite comme étant beaucoup plus puissante et rapide que l’ordinateur que Tesla monte sur ses voitures. Elle s’appelle Adam et c’est une solution basée sur le matériel NVIDIA avec des processeurs redondants, pour pallier les éventuels dysfonctionnements de l’unité principale, une plate-forme avec 4 NVIDIA DRIVE Orin (1016 TOPS). Le NAD, acronyme de NIO Autonomous Driving, abordera tous les scénarios, de l’autoroute à la ville avec des débouchés possibles dans le monde des robo-taxis.

Batteries et stations de recharge

En ce qui concerne le service d’échange de batteries, l’IOB a présenté la station 2.0 qui diffère de la station actuelle car elle est un peu plus grande et capable d’accueillir un plus grand nombre de batteries (13 au total). Tout cela pour accélérer le processus de changement des batteries : la station pourra changer 312 batteries par jour !

La station est déjà compatible avec les nouvelles batteries de 150 kWh et communiquera avec la voiture : il suffit d’un bouton sur la tablette centrale et la voiture se gare elle-même pour le changement de batterie. L’ONI a l’intention d’augmenter considérablement le nombre de stations présentes au cours de l’année : elles seront 500 (au total) d’ici la fin 2021.

Prix de la NIO eT7

En parlant de prix, les versions 70 kWh du NIO eT7 commencent à 448 000 yuans, soit environ 55 600 euros. Avec la batterie de 100 kWh, elle commence à 506 000 yuans, soit environ 64 000 euros. On ne sait pas encore quel sera le prix de la voiture avec sa batterie de 150 kWh. Si vous choisissez l’eT7 avec le plan « Battery as Service« , la voiture commence à 378 000 yuans, soit environ 47 700 euros. À ce coût s’ajoute une location mensuelle variable en fonction de la batterie choisie.

Le NIO eT7 sera également disponible en édition Premier (batterie de 100 kWh uniquement) au prix de 526 000 yuans, soit 66 400 euros, ou 398 000 yuans, ou 50 200 euros plus les frais de batterie pour ceux qui choisissent le plan Battery as Service.