Accueil Blog La nouvelle BMW Série 7 et la i7 électrique font leurs débuts...

La nouvelle BMW Série 7 et la i7 électrique font leurs débuts en Europe

BMW a présenté la nouvelle génération de son fleuron, la Série 7. Le modèle est radicalement différent des précédentes générations et pas seulement en termes de design. En Europe, en fait, seule la version électrique i7 fera initialement ses débuts. Aux États-Unis, en Chine et dans d’autres pays sélectionnés, en plus de la version électrique, deux modèles équipés d’un moteur à essence et de la technologie Mild Hybrid seront proposés. Mais la nouvelle Série 7 sera également proposée en version plug-in, mais seulement à partir de début 2023.

Il y aura également une variante M avec un moteur six cylindres rechargeable. Un moteur diesel Hybrid sera également commercialisé en Europe. Et en parlant de la i7 électrique, plusieurs variantes seront lancées au fil du temps, notamment la BMW i7 M70 xDrive, plus performante. Son lancement sur le marché est prévu en novembre. Les prix pour le marché français n’ont pas encore été annoncés. La nouvelle BMW Série 7 sera construite à l’usine de Dingolfing. Le groupe motopropulseur et les batteries de la i7 y seront également produits.

Design et intérieur

BMW voulait faire une percée stylistique pour la nouvelle Série 7. Certains éléments de son look étaient déjà attendus puisque nous avons eu l’occasion de voir cette voiture à plusieurs reprises lors des essais de développement, même si la carrosserie semblait camouflée. À l’avant, le nouveau double rein se distingue, plus grand que par le passé et étiré vers le bas, ce qui ne manquera pas de susciter des discussions. C’est un élément attendu, tout comme les nouveaux phares jumeaux déjà vus dans le restylage du BMW X7.

Au-dessus se trouvent les feux de position, tandis qu’en dessous se trouvent les feux de croisement et de route. Le maxi double haricot peut être illuminé grâce à la fonction Iconic Glow. Les modèles M ont un look légèrement plus sportif. En plus d’un certain nombre de détails aérodynamiques spécifiques, ils seront dotés de sorties d’échappement visibles (modèles thermiques).

Le côté de la voiture a un look plutôt « classique », tandis qu’à l’arrière, nous pouvons voir le design très subtil des nouveaux groupes de feux. Le modèle électrique i7 sera reconnaissable à quelques éléments spécifiques tels que la calandre fermée et les détails bleus. La nouvelle BMW Série 7 mesure 5 391 mm de long x 1 950 mm de large x 1 544 mm de haut, avec un empattement de 3 215 mm. Il n’y a pas de version avec un empattement plus long que par le passé. La capacité de charge est de 540 litres, 500 litres pour la version électrique.

L’habitacle offre beaucoup de luxe mais aussi beaucoup de technologie. L’entrée et la sortie de la voiture sont facilitées par les portes automatiques. Le tableau de bord est dominé par un grand panneau avec un affichage des instruments de 12,3 pouces et un système d’infodivertissement de 14,9 pouces. La plateforme est le célèbre iDrive 8 et la connectivité 5G est prise en charge.

BMW Interaction Bar et Theatre Screen

La BMW Série 7 présente également le BMW Interaction Bar. Il s’agit d’une bande rétroéclairée qui s’étend de porte à porte et comporte des surfaces tactiles personnalisables via la fonction MyModes. Et comme un teaser le prédisait, le nouveau vaisseau amiral offre aux passagers arrière un maxi écran de 31 pouces avec une résolution allant jusqu’à 8K, appelé BMW Theatre Screen.

Grâce à l’intégration avec Amazon Fire TV, il sera possible d’accéder à une gamme de contenus en streaming ainsi que de lancer des jeux réels. Le son est assuré par un système Bowers & Wilkins 4D avec 36 haut-parleurs. Il y a, bien sûr, beaucoup de possibilités de personnalisation en termes de finitions intérieures. En termes de confort, les passagers arrière peuvent profiter de sièges inclinables avec des repose-pieds Executive Lounge.

Dans un premier temps, la BMW i7 sera proposée en version xDrive60 avec deux moteurs électriques délivrant au total 400 kW (544 ch) et 745 Nm de couple. La batterie a une capacité nette de 101,7 kWh et peut être rechargée en courant continue jusqu’à une puissance de pointe de 195 kW. En mode courant alternatif, elle peut être rechargée jusqu’à 11 kW. L’autonomie de la BMW i7, selon le cycle WLTP, peut atteindre 625 km (590-625 miles).

Les performances sont très bonnes. La vitesse maximale est limitée électroniquement à 240 km/h, et le passage de 0 à 100 km/h s’effectue en seulement 4,7 secondes. Plus tard, la version BMW i7 M70 xDrive de 485 kW (660 ch) avec un couple de 1 000 Nm arrivera. Pour ce modèle, l’accélération de 0 à 100 km/h se ferait en moins de quatre secondes.

Electrique mais aussi plugin-in hybrid

BMW a annoncé une gamme complète de moteurs endothermiques pour sa nouvelle Série 7, équipés des technologies Mild Hybrid ou Plug-in. La BMW 740d xDrive, qui arrive sur le marché européen, est équipée d’un moteur diesel six cylindres 3 litres Mild Hybrid de 210 kW (286 ch) et 650 Nm de couple. Vitesse maximale de 250 km/h (limitée électroniquement) et 0-100 km/h en 6,3 secondes. Il devrait arriver au printemps 2023.

L’année prochaine verra également l’arrivée de variantes plug-in, la 750e xDrive et la M760e xDrive. Tous deux seront équipés d’un moteur à essence six cylindres de trois litres associé à un moteur électrique. Les puissances sont respectivement de 360 kW (490 ch) avec un couple de 700 Nm et de 420 kW (571 ch) avec un couple de 800 Nm. Vitesse maximale dans les deux cas de 250 km/h limitée électroniquement. 0-100 km/h en 4,9 secondes et 4,3 secondes. La batterie de 18,7 kWh offre une autonomie électrique de 80-89 km et 80-84 km respectivement.

Les modèles BMW i735, 740i et 760i xDrive ne seront pas disponibles en Europe.

Prête pour la conduite autonome de niveau 3

La nouvelle BMW Série 7 dispose également de systèmes ADAS avancés. La marque allemande a notamment souligné que son vaisseau amiral est prêt pour la conduite assistée de niveau 3. Fonctionnalité qui sera mise à disposition à l’avenir par des mises à jour OTA. Au niveau du matériel, en revanche, tout est prêt. Pour l’instant, le vaisseau amiral pourra compter sur le système ADAS de niveau 2.