Accueil Blog Rivian ouvre les commandes pour ses camionnettes électriques

Rivian ouvre les commandes pour ses camionnettes électriques

Rivian est la start-up spécialisée dans les véhicules électriques qui commencera à prendre les commandes de ses fourgonnettes électriques en 2022 et les livrera aux clients au début de 2023. Tout se passe comme d’habitude, pourrait-on penser. Au contraire, ce geste remet en question les droits exclusifs d’Amazon sur le véhicule.

Rivian a également déclaré son intention de vendre son pick-up électrique R1T, son SUV électrique R1S et une plateforme de gestion de flotte appelée FleetOS. Mais ce n’est pas tout, il prévoit également une nouvelle infrastructure pour recharger les véhicules.

La vente de fourgonnettes électriques à des clients de flottes commerciales autres qu’Amazon pourrait permettre à Rivian de gagner beaucoup plus d’argent à court terme, mais si elle rencontre une demande supérieure à sa capacité de production, elle pourrait être en difficulté car sa capacité à fabriquer des véhicules à grande échelle reste à prouver.

Amazon détient 20 % du capital

Amazon et Rivian collaboraient sur un fourgon de livraison électrique dès 2019, le géant de Jeff Bezos ayant commandé 100 000 fourgons d’ici 2024, sans compter qu’Amazon lui-même a récemment confirmé qu’il détenait environ 20 % de Rivian et qu’il disposait de droits exclusifs sur le fourgon de livraison pendant quatre ans.

Ainsi, à la lumière de ce qui a été récemment découvert, il semble que la présence encombrante d’Amazon puisse être très bonne pour Rivian à court terme, mais puisse aussi lui couper les ailes à long terme.

De son côté, Rivian continue de proposer ses véhicules électriques via un configurateur de flotte en ligne pour la planification et la commande, précisant que les commandes débuteront en 2022 et que les livraisons devraient arriver début 2023. Pour l’instant, il n’y a aucun commentaire de la part d’Amazon, qui pourrait annuler la période d’exclusivité avec Rivian.

Un accord sur les livraisons

Il convient toutefois de noter que si Amazon ne commande pas 10 000 fourgonnettes Rivian dans les deux années suivant leur mise en production, elle devra rembourser tous les frais et la période d’exclusivité sera annulée. Il en va de même si Amazon met fin à son accord avec Rivian avant d’avoir commandé les 100 000 fourgons promis.

Le nouveau site web de Rivian fait toutefois référence au terme « fourgon » dans un sens plus général, comme un simple « véhicule commercial » et non comme le transport du dernier kilomètre, celui qui sera produit exclusivement pour Amazon. Il se pourrait donc que Rivian ouvre les commandes à des entreprises très différentes d’Amazon et qu’elles puissent travailler dans des domaines commerciaux différents, en étant capables d’utiliser la camionnette pour d’autres fonctions et pas seulement pour les livraisons du « dernier kilomètre ».