renault electrique
Accueil Blog Renault change de stratégie en Chine : place à l’électrique !

Renault change de stratégie en Chine : place à l’électrique !

Bouleversement dans l’actualité automobile, avec un changement important dans la stratégie de Renault pour le marché chinois. Le constructeur français a décidé de se concentrer uniquement sur les voitures et les véhicules utilitaires électriques. Cela signifie que les modèles « traditionnels » équipés de moteurs thermiques ne seront plus vendus.

Nouvelle stratégie

La société Renault va transférer ses actions dans l’entreprise commune Dongfeng Renault Automotive Company à Dongfeng Motor, qui à son tour cessera ses activités liées à la marque Renault.

Jusqu’à présent, cette entreprise commune a construit les 4×4 Captur, Kadjar et Koleos, ainsi que leurs groupes motopropulseurs de la marque. Le secteur des véhicules commerciaux sera géré par Renault Brilliance Jinbei Automotive. En ce qui concerne les voitures électriques, les travaux seront menés par les deux entreprises communes existantes : eGT New Energy Automotive et Jiangxi Jiangling Group Electric Vehicle. Le constructeur français a indiqué qu’il continuera à fournir un service après-vente à ses 300 000 clients par l’intermédiaire des concessionnaires Renault et de son alliance avec Nissan.

En outre, Renault et Dongfeng poursuivront leur collaboration avec Nissan sur les moteurs de nouvelle génération. Renault et Dongfeng s’engageront également dans une collaboration innovante dans le secteur des véhicules connectés intelligents. Toutes ces innovations s’inscrivent dans une stratégie plus large du groupe Renault. Plus de détails seront fournis lors de la présentation du nouveau projet industriel développé avec ses partenaires Nissan et Mitsubishi.

A chacun son périmètre

Il est clair, cependant, que la stratégie consiste à laisser chaque partenaire de l’alliance « aux commandes » d’une région : Nissan se retrouverait en Chine, Renault en Europe et Mitsubishi en Asie du Sud-Est. Le constructeur français ne veut cependant pas abandonner le marché de la voiture électrique en Chine. En fait, avec 860 000 unités vendues en 2019, la Chine est de loin le plus grand marché du monde pour les véhicules électriques.

Les Français ont un certain avantage concurrentiel dans ce secteur. Récemment, par exemple, ils ont lancé avec succès la citycar Renault City K-ZE, qui arrivera également en Europe mais sous la marque Dacia.