Accueil Blog Nissan Ariya : notre avis sur le nouveau SUV électrique

Nissan Ariya : notre avis sur le nouveau SUV électrique

La Nissan Ariya (prononcez aria) est la voiture électrique qui fait ce bond en avant en termes de dimensions, de qualité et de performances par rapport à la première (et la plus célèbre) proposition du Japonais : la Nissan Leaf. Nous nous retrouvons ici avec une toute nouvelle plateforme, la CMF-EV créée de toutes pièces pour les voitures électriques et associée à deux batteries, la 63 kWh nette et la 87 kWh nette, respectivement 66 et 91 kWh brutes.

Fondamentalement, le SUV est proposé avec une traction avant, ce qui rétablit la sensation de conduite classique des crossovers thermiques, mais perd quelque chose dans le plaisir de conduite que les nouveaux SUV/crossovers électriques à traction arrière ont commencé à offrir (Modèle Y, Enyaq iV, ID.4, etc.). Cependant, vous pouvez aussi avoir la version e-4ORCE avec une transmission intégrale grâce à deux moteurs électriques. Ce sera le plus intéressant en termes de dynamique de conduite car la technologie e-4orce promet des performances intéressantes, et pas seulement parce qu’elle développe près de 400 ch et accélère de 0 à 100 km/h en 5,5 secondes.

En effet, les deux moteurs et la technologie e4ORCE permettent un contrôle indépendant de chacune des roues individuelles avec une plus grande précision, ce qui a un impact sur la dynamique de conduite sportive (dans les virages) ainsi que sur la neige ou les surfaces à faible adhérence.

Intérieur

Ce qui est futuriste, c’est l’habitacle : un look minimaliste, beaucoup de matériaux qui créent de la variété dans l’intérieur (plus au toucher qu’à l’œil), une table rétractable intégrée au tableau de bord, la console centrale qui se déplace d’avant en arrière grâce à une commande électronique (et qui comprend un accoudoir pratique), et un logiciel évolutif par OTA, ainsi qu’une instrumentation entièrement numérique et personnalisable.

Inutile de préciser que la voiture peut être commandée à distance via une appli, et qu’Ariya se distingue également par sa pompe à chaleur de série et son grand espace dans l’habitacle.

A l’arrière, trois personnes peuvent s’asseoir confortablement, et dans la largeur aussi : l’empattement est généreux et le plancher est aussi plat qu’une planche. Le confort est là (y compris la climatisation arrière) et l’impression, en termes de finition, est celle d’une voiture bien plus haut de gamme que la Leaf. Vous payez plus cher, mais Nissan a clairement fait un saut de segment avec ce modèle.

Batterie et recharge

La Nissan Ariya est équipée de série d’un chargeur triphasé de 22 kW ou monophasé de 7,4 kW. En courant continu, en revanche, il s’arrête à un maximum de 130 kW : c’est peu si l’on considère ses concurrents, mais la courbe de charge doit être évaluée. Une courbe très plate qui maintient jusqu’à 80 % de la puissance élevée est préférable à une courbe qui culmine brièvement à 150/180 kW et redescend ensuite à la moyenne.

Toutefois, Nissan annonce 35 minutes pour une charge rapide de 10 à 80 % pour le modèle 63 kWh et 40 minutes pour une charge rapide de 10 à 80 % pour le modèle 87 kWh.

Avec Ariya, nous avons plusieurs générations d’avance sur la première Leaf : le pack de batteries est beaucoup plus fin, il est conditionné en liquide pour faire face à toutes les situations, chaudes ou froides, et surtout, il porte les cellules à température pour préparer la voiture à une recharge rapide à des vitesses idéales, même en hiver.

Et sur la route ?

Au volant de la Nissan Ariya 63 kWh, avec son moteur de 218 ch, ce n’est pas la puissance qui manque, mais il faut préciser que Nissan a choisi une courbe d’accélérateur qui décourage le conducteur de plonger son pied, puisque la partie initiale est toujours douce. Il n’y a pas d’effet frondeur, mais les performances sont néanmoins assurées : moins de 8 secondes pour le sprint de 0 à 100, une excellente reprise et, en conduite, on sent le couple instantané.

Dynamiquement, il est similaire au Qashqai, avec une configuration plus raffinée (ici le multibras est de série) et une direction agréable, capable de se raidir en Sport plus que ce que l’on voit sur les crossovers coréens ou allemands. La précision ne fait pas défaut, elle est assez directe et pas trop démultipliée. Cependant, elle reste une voiture à la coupe globale : pas de rigidité extrême, pas de performances de supercar, plutôt un modèle qui fait de l’équilibre sa principale caractéristique, et cela se ressent également dans la gestion des masses.

Malgré sa taille plus importante, l’agilité est similaire à sa  » petite sœur « , l’agrément de conduite est assuré et les premières impressions sur le confort acoustique et l’absorption des aspérités de la route sont positives.

Consommation

C’est précisément en raison des limites extra-urbaines et autoroutières très basses (70 km/h en dehors de la ville, 110 km/h sur l’autoroute) que la consommation de carburant devra être réévaluée ultérieurement. Dans tous les cas, la Nissan Ariya impressionne car, avec sa masse et ses dimensions importantes, elle parvient, à 60 km/h, à afficher 13,8 kWh / 100 km. A 100 km/h, en revanche, le chiffre est encore très honorable : 17,5 kWh/ 100 km.

Entre la ville, de nombreuses zones périurbaines et une autoroute  » lente  » à 30 % (100/110 km/h), le premier test a enregistré une moyenne générale de 15,4 kWh / 100 km avec la climatisation toujours en marche et une vitesse moyenne de 59 km/h.

Avec ces chiffres, l’autonomie annoncée (403 km pour la 63 kWh à traction avant) est confirmée, puisque le calcul indique un total de 393 km avec une charge à 100 %.

Fiche technique de l’ARIYA 2WD

  • MOTEUR : électrique synchrone
  • PUISSANCE : 160 kW (218 ch) sur le 63 kWh, 178 kW (242 ch) sur le 87 kWh
  • COUPLE : 300 Nm
  • TRANSITION : avant (2WD)
  • SUSPENSION : avant MacPherson, arrière Multilink
  • FREINS : 4 disques (auto-ventilés à l’avant)
  • CHARGEUR : AC 22 kW, DC 130 kW
  • DIMENSIONS
    • LONGUEUR : 4,595 mm
    • LARGEUR : 1 850 mm
    • HAUTEUR : 1 660 mm
    • Empattement : 2 775 mm
    • TONNAGE : 468 litres (sans coffre)
    • ROUES : 19″ (20″ en option)
    • PNEUS : 235/55R19 (255/40R20 en option)
    • POIDS : 1.800/2.300 kg en ordre de marche
    • BATTERIE : 63 kWh net (66 kWh brut) ou 87 kWh net (91 kWh brut)

PERFORMANCE

  • VITESSE MAXIMALE : 160 km/h
  • ACCÉLÉRATION 0-100 km/h : 7,5 s / 7,6 s
  • CONSOMMATION : kWh/100 km (WLTP combiné)
  • REMORQUAGE : 750 kg
  • AUTONOMIE : 403 km (WLTP combiné), 520 km avec une batterie de 87 kWh
  • ÉMISSIONS DE CO2 : 0 gramme par km (WLTP combiné)
  • RECHARGE AC (triphasé, 22 kW) : 3,5 heures
  • RECHARGE CC (130 kW) 35/40 minutes (10-80%)
  • GARANTIE : 8 ans / 160 000 km (batterie)
  • PRIX : à partir de 51 400 euros

Ariya : Prix et équipements

Le nouveau tarif officiel, valable à partir du 4 juillet 2022, supprime les avantages de ceux qui ont commandé la voiture sur la base d’une réservation et ont économisé environ 900 euros.

Le prix de départ de la Nissan Ariya est de 51 400 € pour la version Advance 2WD avec batterie de 63 kWh. Ceux qui veulent plutôt l’Ariya 78 kWh 2WD, celle qui a la plus grande batterie, peuvent choisir la finition Advance à 57 900 €, ce qui signifie que la différence entre la batterie de base (63 kWh) et la plus grande (87 kWh) est de 6 500 €, chiffre que l’on retrouve également dans l’autre finition Evolve.

La Nissan Ariya Advance est déjà une voiture très complète en termes d’équipement standard et haut de gamme : Le prix comprend des jantes en alliage de 19″ avec cache aérodynamique, des feux Full LED (avant, antibrouillard, arrière), des feux de route automatiques, des rétroviseurs chauffants, réglables et rabattables électroniquement, des vitres arrière teintées et un filtre UV pour toutes les surfaces vitrées, un coffre automatique à ouverture gestuelle, un pare-brise chauffant, Ports USB A et USB C dans l’habitacle, instrumentation numérique de 12,3 pouces, infodivertissement Nissan Connect avec écran tactile de 12,3 pouces, Apple CarPlay sans fil, Android Auto (filaire), Alexa, Bluetooth et radio à 6 haut-parleurs, caméra à 360 degrés, application de contrôle à distance, connectivité embarquée, chargement sans fil des smartphones, rétroviseur intérieur antireflet et entrée sans clé. Sont également inclus de série tous les systèmes ADAS, un chargeur CA de 7,4 kW, un câble 32A Mode 3 et un câble 10A EVSE Mode 2 (le câble d’urgence/de chauffage), des sièges chauffants, une pompe à chaleur et bien plus encore.