Accueil Blog Ducati MotoE V21L : tout sur la 1ère moto électrique Ducati

Ducati MotoE V21L : tout sur la 1ère moto électrique Ducati

Ducati a partagé plus de détails sur la moto électrique qu’elle développe pour le championnat MotoE. Après l’avoir brièvement vu en action sur la piste à travers une série de vidéos que le constructeur a partagées dans le passé, nous pouvons enfin en savoir beaucoup plus sur ce projet.

La moto électrique, dont le nom de code est V21L, est très importante pour l’entreprise de Borgo Panigale, car elle permettra d’expérimenter des solutions technologiques dans le monde de la course et de travailler pour que tout ce qui est développé dans ce domaine puisse ensuite être appliqué aux modèles de production. Comme nous le savons, le sport automobile a toujours été un parfait « laboratoire » où les nouvelles technologies peuvent être testées.

Ducati MotoE : moteur et batterie

Pour construire la nouvelle moto électrique destinée au championnat MotoE, l’entreprise a créé une équipe réunissant les ingénieurs de Ducati et de Ducati Corse. La réalisation de la moto a suivi la procédure habituellement adoptée sur les motos de production. Ducati souligne que la division des tâches et la confrontation continue entre les personnes qui composaient l’équipe ont été fondamentales tout au long du développement de la moto.

Mais venons-en aux détails de la nouvelle Ducati électrique. Le poids de la moto est de 225 kg, soit 15 kg de moins que les exigences minimales imposées par la Dorna et la FIM. Le moteur électrique a une puissance de 110 kW (150 ch) et un couple de 140 Nm. En parlant de performances, il a été rapporté que sur la ligne droite du Mugello, la moto a atteint une vitesse de 275 km/h.

Le pack batterie, qui est l’élément le plus contraignant en termes de masse et d’encombrement, a été conçu pour avoir un contour épousant la forme naturelle de la zone centrale de la moto. Il pèse 110 kg et a une capacité de 18 kWh. Les cellules sont de type 2170 (1 152 au total). La prise de recharge est située dans la section arrière. L’accumulateur peut être rechargé à une puissance maximale de 20 kW (45 minutes pour atteindre 80 % de la capacité de la batterie).

Le moteur pèse 21 kg et peut atteindre 18 000 tr/min. L’unité a été développée par un partenaire selon les spécifications demandées par Ducati. L’onduleur (rendement de 99 %) ne pèse que 5 kg et est dérivé d’un modèle utilisé dans la course automobile. La moto électrique de Ducati utilise une architecture 800 V.

Ducati a apporté un grand soin au développement du système de refroidissement. Selon la société, les composants sont refroidis par un système liquide particulièrement sophistiqué et efficace, doté d’un double circuit conçu pour répondre aux différentes exigences thermiques du bloc de batteries et de l’unité moteur/convertisseur. La solution technique adoptée a permis de garantir des températures stables au profit d’une performance constante.

Vers les débuts de la MotoE

L’entreprise est allée encore plus loin dans la révélation des secrets de sa moto électrique et a ajouté que le boîtier du pack de batteries est en fibre de carbone et fait également office de partie intégrante du châssis, à l’instar du moteur de la Ducati Panigale V4.

Nous avons ensuite un cadre monocoque Front Frame en aluminium qui pèse 3,7 kg. L’arrière est composé d’un bras oscillant en aluminium pesant 4,8 kg avec une géométrie très similaire à celle de la Ducati Desmosedici engagée en MotoGP. Le cadre arrière, qui intègre la queue et la selle du pilote, est en fibre de carbone.

En ce qui concerne le châssis, l’avant est équipé d’une fourche pressurisée Öhlins NPX 25/30 avec des tiges inversées de 43 mm de diamètre, dérivées du composant utilisé sur la Superleggera V4, tandis qu’à l’arrière se trouve un amortisseur Öhlins TTX36 entièrement réglable. L’amortisseur de direction est une unité Öhlins réglable.

Quant au système de freinage, on retrouve une solution développée par Brembo. À l’avant, on trouve un double disque en acier de 338,5 mm de diamètre avec des ailettes sur le diamètre intérieur afin d’augmenter la surface d’échange thermique et d’améliorer le refroidissement lors d’une utilisation intensive sur piste. Le double disque avant est associé à deux étriers GP4RR M4 32/36 avec un maître-cylindre radial PR19/18.

Derrière, en revanche, on trouve un simple disque de 220 mm de diamètre et de 5 mm d’épaisseur avec étrier P34 et maître-cylindre PS13. Les coureurs Michele Pirro, Alex De Angelis et Chaz Davies ont également contribué au développement de la moto. En travaillant sur l’électronique, l’objectif était d’obtenir une réponse de l’accélérateur similaire à celle d’un groupe endothermique. La roadmap du projet MotoE de Ducati a déjà atteint un stade avancé de développement et progresse rapidement vers les débuts de la moto lors de la prochaine saison MotoE.