Accueil Blog Audi RS Q e-tron, les essais du prototype se poursuivent au Maroc

Audi RS Q e-tron, les essais du prototype se poursuivent au Maroc

Audi poursuit le développement de son prototype électrique RS Q e-tron avec lequel elle tentera de remporter le Dakar 2022. La marque allemande indique qu’après des essais en Allemagne et en Espagne, l’équipe d’Audi Sport s’est rendue au Maroc où le prototype a pu s’attaquer au désert et aux dunes de sable pour la première fois. Une fois de plus, les trois équipages officiels participant au rallye raid le plus difficile du monde étaient présents.

Conditions extrêmes

Le constructeur automobile affirme avoir trouvé des conditions environnementales extrêmes au Maroc, le thermomètre dépassant largement les 40 degrés. En outre, l’équipe a dû faire face à des tempêtes de sable qui ont entravé les essais et à des problèmes mineurs liés à la chaleur torride.

Nous nous attendons à des températures plus basses au Dakar, mais nous voulions quand même pousser la voiture à ses limites. Les composants tels que les MGU ne sont pas conçus pour une utilisation constante à plus de 40°C, et il en va de même pour la transmission et le groupe motopropulseur. Nous sommes allés au-delà de notre zone de confort et les informations que nous avons recueillies seront cruciales pour l’avenir.

Malgré les conditions particulièrement difficiles, la batterie n’a eu aucun problème de fonctionnement. Les températures élevées étaient parfaites pour tester la gestion thermique de la batterie. Parallèlement aux essais, Audi Sport a commencé l’assemblage au centre de compétence Audi Motorsport de la première Audi RS Q e-tron, châssis 104, qui prendra le départ du Dakar.

Trois moteurs électriques

L’Audi RS Q e-tron est propulsée par trois moteurs électriques dérivés de la monoplace de Formule E Audi e-tron FE07 : deux MGU (Motor Generator Units), un à chaque essieu, assurent la traction, tandis qu’un troisième agit comme un générateur pour aider à recharger la batterie haute tension, notamment au freinage.

Le prototype dispose également d’un prolongateur d’autonomie pour alimenter la batterie pendant la conduite. Il s’agit d’un quatre cylindres TFSI – turbocompressé à injection directe d’essence – dérivé du DTM, le championnat allemand de voitures de tourisme. Toute l’expérience accumulée au cours de ces tests sera utilisée pour affiner les modèles qui seront ensuite emmenés en compétition.