audi oled
Accueil Blog Audi et ses nouveaux phares OLED

Audi et ses nouveaux phares OLED

Audi fait passer l’éclairage à un niveau supérieur grâce à la technologie numérique OLED. C’est une solution grâce à laquelle il est possible de réaliser des optiques (avants ou arrières) caractérisés par une plus grande homogénéité, efficacité, compacité, sécurité et personnalisation. Cette technologie innovante a fait ses débuts dans la nouvelle Audi Q5 qui a été présentée en juin dernier. Werner Thomas, chef de projet chez la firme aux 4 anneaux, pour la technologie OLED, a expliqué comment ils sont les premiers à avoir numérisé les feux arrière.

Technologie OLED

Cette technologie apporte d’innombrables avantages. Il paraît aujourd’hui loin, le temps des bonnes vieilles ampoules à filament, Xenon ou encore même les dernières H7 LED. Les OLED sont des sources lumineuses plates par opposition aux LED ponctuelles. Cela signifie que la lumière générée est extrêmement homogène, dimmable, ce qui permet de faire varier l’intensité en continu et d’obtenir des contrastes très élevés. Il peut être divisé en segments contrôlables individuellement et peut créer différents degrés de luminosité. A cela s’ajoute le fait qu’une unité optique similaire ne nécessite pas l’utilisation de réflecteurs, de fibres optiques ou d’autres systèmes optiques. En fin de compte, les ampoules OLED sont très efficaces, légères et plates, ce qui vous donne une certaine liberté de conception.

Audi poursuit en soulignant d’autres différences entre les deux technologies qui mettent en évidence les avantages de l’OLED. En fait, l’élément luminescent n’a qu’un millimètre d’épaisseur, alors que les solutions LED conventionnelles nécessitent une profondeur d’installation de 20 à 30 millimètres. La consommation d’énergie est également plus faible. Audi a introduit l’OLED pour la première fois en 2016. Depuis lors, cette technologie a été affinée et les derniers développements sont disponibles sur la nouvelle Audi Q5.

technologie oled

Les segments contrôlables individuellement, qui sont maintenant plus nombreux, peuvent être activés dans un ordre aléatoire en changeant continuellement la luminosité. L’Audi Q5 possède actuellement trois noyaux de six unités chacun, pour un total de 18 segments par projecteur. Les clients qui optent pour la technologie OLED numérique peuvent choisir entre trois types de feux arrière différents. En sélectionnant l’option de conduite « dynamique » dans l’Audi Drive Select, un mode d’éclairage caractéristique supplémentaire est activé. Il est également possible de mettre en place des animations telles que l’éclairage spécifique « Rentrer à la maison » et « Quitter la maison » et d’inclure les clignotants dynamiques.

Werner Thomas explique :

« Jusqu’à présent, nous avons utilisé la segmentation OLED sur les Audi TT RS et A8 pour des conceptions d’éclairage spécifiques. Avec l’Audi Q5, c’est différent. Dans ce cas, les feux arrière sont transformés en une sorte d’affichage sur la carrosserie, ce qui nous offre un large éventail de possibilités et de perspectives en termes de design, de personnalisation, de communication et de sécurité pour l’avenir. »

De nombreuses voies de communication

Les systèmes OLED permettent donc d’étendre les capacités de communication d’un véhicule. Par exemple, sur la nouvelle Audi Q5, dans les versions avec feux arrière équipées de cette technologie, la marque a installé une fonction de détection d’obstacle en approche. Si un autre usager de la route s’approche dans un rayon de deux mètres de l’arrière du véhicule à l’arrêt, tous les segments OLED s’allumeront. Lorsque le véhicule commence à rouler, les phares reprennent leur conception d’origine. C’est un exemple de communication entre la voiture et son environnement.

Si la réglementation le permet, il sera également possible à l’avenir de créer des symboles d’avertissement prédéfinis pour avertir les autres usagers de la route à l’avance de dangers tels que les routes glissantes ou les embouteillages.