• Envoyer
Guerre dyno : Audi RS6 vs BMW M5

La force brutale d'un V8 pour les sports d'hiver

Guerre dyno : Audi RS6 vs BMW M5
 

Aujourd'hui nous avons un « dynowar » exceptionnel. Avec l'Audi RS6 Avant et la BMW M5 nous disposons d'un total de 1 120 CV. Divisés entre deux imposants blocs V8, tous ces chevaux vont générer beaucoup de bruit, de plaisir et de force brutale. Les deux voitures se valent, mais il ne peut y avoir qu'une gagnante. Quelle voiture de famille deviendra notre favorite pour les vacances de neige ?
 

La RS6

La RS6 en noir foncé qui entre dans notre atelier est impressionnante. Des passages de roue élargis, une grille de calandre maillée et des roues spectaculaires. Le 4.0 TFSI qui se manifeste bruyamment par deux tuyaux de large diamètre, donne envie de partir aussitôt pour un tour. Mais avant de partir, nous jetons d'abord un coup d'œil sous le capot. Nous y trouvons un biturbo V8 capable de 560 CV et 700 Nm. Ce couple considérable se libère à 1 750 tours déjà. Audi s'est donné beaucoup de mal pour réduire l'émission de CO2 autant que possible. L'un des moyens permettant d’atteindre ce but est la désactivation de cylindres, une technique qui permet de fermer les soupapes d'admission et d'échappement des cylindres 2, 3, 5 et 8 à faible charge. Lors d'un déplacement tranquille on roule donc dans un 2.0 quatre-cylindres, mais si l’on appuie sur le champignon on réveille toute l'écurie. Tous les chevaux se mettent aussitôt en position pour lancer ce grand break jusqu’à 100 à l'heure en 3,9 secondes. 

Nous retrouvons le bloc-moteur de la RS6 également dans la S8. Il est construit d'un alliage aluminium-silicium, un matériau très robuste et résistant à l'usure. Une construction compacte a été réalisée grâce à un angle de 90 degrés entre les rangées de cylindres et un montage judicieux de la chaîne à l’arrière du bloc. L'échappement de chaque cylindre est connecté séparément au collecteur pour empêcher toute interférence entre les gaz d'échappement. Le développement du couple est ainsi à la fois rapide et vigoureux.
 

La M5

La BMW M5 a toujours été une légende. Si la E60 était encore équipée d'un V10, la M5 doit se contenter de deux cylindres de moins. Le V8 avec une cylindrée de 4,4 litres génère exactement la même puissance que la RS6. Les 560 CV sont entièrement disponibles à un régime de 6 000 tr/mn. Le couple de 680 Nm est disponible dès 1 500 tr/mn. Puisque la béhème ne peut pas profiter d'une transmission intégrale, il lui faut 0,5 secondes de plus que l’Audi pour mettre l'aiguille sur les 100 km/h. Si on veut atteindre les 100 en 4,4 secondes, néanmoins toujours spectaculaire, il faut optimiser tous les réglages et se servir du « launch control ». Les performances sont alors impressionnantes.

Le bloc-moteur codé S63B44Tü de la M5 est une version perfectionnée du V8 que nous retrouvons dans la E70 X5 M et la E71 X6 M. Le moteur à double suralimentation est doté de la technologie Valvetronic et a un rapport de compression plus élevé de 10:1 et une pression turbo augmentée de 1,5 bar maximum. Comme pour l'Audi, les gaz d'échappement de la BMW entrent dans le « rythme » optimal au niveau du turbo. On obtient ainsi une caractéristique moteur optimale.
 

Essai

Jusqu'ici les deux voitures vont quasiment de pair. Si on les met à l'épreuve, on remarque pourtant des différences marquées entre les deux super-voitures. La RS6, que nous emportons en premier, est étonnamment rapide, émet un son brutal et nous impressionne aussitôt. La chaîne cinématique Quattro introduit sur la route toute la puissance du moteur et laisse peu de place au hasard. Toujours aussi puissant dès le démarrage, le 4.0 TFSI est parfaitement adapté au caractère de cette voiture. Sur les routes un peu plus courbées la RS6 se montre un peu moins dans son élément. La direction n'est pas assez juste et réactive pour pouvoir rivaliser avec la M5.

Non pas que la RS6 soit incapable de suivre la M5, au contraire, mais la direction de la M5 est tellement plus agréable. Lorsque l’on démarre la BMW on sent immédiatement la force de cette marque. Cette voiture est un jouet sérieux ! La M5 se laisse manipuler avec grande précision, par le volant aussi bien que par l'accélérateur. La propulsion arrière est aussi joueuse que dangereuse. Par temps pluvieux les amateurs feront mieux de prendre la RS6. Néanmoins, dans son intégralité la M5 semble plus complète. Le comportement routier et les performances semblent mieux équilibrés. Le V8 est toujours prêt à l'action et, aidé par les enceintes, produit un grondement délicieux.
 

Reprogrammation moteur

Il est clair qu'aucune de ces voitures ne manque de puissance. Toujours est-il qu'il reste bien des points d'optimisation. A l'aide d'un tuning, la RS6 et la M5 peuvent toutes les deux être élevées au niveau d'une voiture de sport haut de gamme. Pour la RS6 nous choisissons un réglage tel que le couple se développe encore plus efficacement, tout en restant dans les marges. La M5 reçoit également une dose de puissance et de couple supplémentaire, pour assurer qu'elle sera la plus rapide sur les autoroutes allemandes.
 

La RS6 reprogrammée par ZIP

L'écurie d'Audi est complétée par 40 chevaux de ZIPtuning, pour créer un attelage capable de 600 CV. La force de traction se développe plus vite. Désormais nous disposons de 760 Nm à 1 750 tr/mn. Conduire une RS6 est devenu une plus grande fête encore. Il y a 10 ans, des performances pareilles semblaient réservées aux Ferrari, Lamborghini et Porsche les plus rapides. On ne les associait pas à un break dans lequel on s’envole vers l'Autriche, avec toute la famille, le chien et un coffre à skis sur le toit. La RS6 reprogrammée se lance de 0 à 100 en 3,5 secondes et est devenue la voiture capable de tout par excellence.
 

La M5 reprogrammée par ZIP

La BMW M5 a un plus grand potentiel de tuning que la RS6. Avec une puissance de 672 CV et un couple de 816 Nm à 1 500 tr/mn, la puissance abonde. La vitesse de pointe est augmentée de 250 à 260. La M5 ZIP est tellement rapide, tellement précise et tellement équilibrée que chaque parking, route de montagne ou autoroute devient un régal. Les conducteurs expérimentés qui savent profiter au maximum de la capacité de la M5 verront leur plaisir de conduite grandir encore avec cette voiture. Impressionnant !
 

Jugement ZIP

Si vous projetez d'aller en vacances de neige avec l'une de ces deux voitures, le meilleur choix est sans aucun doute la RS6. Elle est rapide, puissante, superbe et en plus très spacieuse. Mais si vous nous demandez quelle est la meilleure voiture, c'est la M5 qui sort gagnante. La béhème a les performances de conduite qui manquent à la RS6. C'est plus une voiture de sport, tandis que la RS6 est la reine de l'autoroute. Notre reprogrammation moteur renforce les bonnes qualités des deux voitures. Si vous pouvez vous le permettre, achetez-les toutes les deux. Vous partirez alors en vacances dans la RS6 en emmenant la M5 sur une remorque, pour profiter pleinement des routes de montagne sur place.